Une si douce apocalypse, Jérôme Leroy, édition les Belles lettres, le cabinet noir

Publié le par muet_comme_un_carpe_diem

Une si douce apocalypse

Quatre scientifiques de renom se voient confier la synthèse de tous les travaux menés sur le réchauffement de la planète par le secrétariat de l'ONU. Quoique prévisible la conclusion de leurs études à partir des sources fragmentaires que l'on leur fournies est de nature à poser problème. Andreï Stepanovitch Tarentiev, 75 ans, spécialiste en climatologie, Christine Stowe, 34 ans et pourtant d'ores et déjà nobelisable en physique, François Marceau de l'Institut de physique du globe et Ekofo Biyenga, chercheur en biologie moléculaire de l'université de Kinshasa, ces quatre cavaliers de l'apocalypse, vont devoir vivre avec ce lourd secret. Ce qui risque de s'avérer une gageure au vu de ce qu'ils savent. Néanmoins, en attendant les puissants de ce monde ont trouvé un moyen de détourner la presse et donc l'opinion de ce qu'ils ont découvert : un rideau de fumée princier !

Aphrodite, jeune chômeuse de 19 ans est tombée amoureuse de Karim, ce Kabyle à l'allure nonchalante qui manie le subjonctif imparfait à la perfection. Ce gardien de nuit au supermarché voisin a sans doute sauvé son petit frère des affres de la toxicomanie d'une manière qui fait partie de la légende dorée du quartier. Du coup ils vivent désormais ensemble.
"Ce n'est pas là un des moindres paradoxes de la crise que d'avoir accordé aux pauvresn aux chômeurs, aux travailleurs précaires cet immense privilègequ'elle réservait jusque-là aux rentiers, aux bourgeois ou aux dandys oisifs : l'amour l'après-midi". Ces ébats en pleine journée sont qui plus est mâtinés d'une perversion inhabituelle qui consiste à faire partager leur bonheur en appellant un inconnu au téléphone. De ces appels peut découler le meilleur comme le pire.

Le ministre de l'intérieur et des cultes a des états d'âme. "Quand ses préfets lui demandaient l'autorisation de faire donner les CRS dans une banlieue quasi insurgée ou sur le site d'une usine promise à la délocalisation, il acceptait. tout en sachant que si on l'avait laissé faire, ce n'est pas là qu'il aurait envoyé ses flics". Mais pour l'heure, il a d'autres chats à fouetter. Ses services l'informent de faits énigmatiques. Une fillette lévite et guérit miraculeusement plusieurs personnes sérieusement atteintes. Un policier de la BAC démissionne et se met à errer en mendiant dans la cité pour demander pardon tandis que son collègue prêche pour une police au service des pauvres après une intervention qui a mal tournée chez la soeur d'un dealer notoire.

Bénédicte s'inquiète pour son amie Sophie au chômage et aux moeurs un peu trop délurés à son goût. Cette dernière la rassure en lui affirmant que les sadiques et les tordus c'est surtout au travail qu'elle les rencontre, ces "petits chefs qui te proposent la botte en t'expliquant qu'ils peuvent prolonger ton contrat". Bénédicte se laissera-t-elle convaincre par son amie qui veut lui faire vivre une expérience décalée?

Un ancien barbouze prend sous son aile une jeune collégienne destinée à vivre de grandes choses et peut-être permettre ainsi le renversement du gouvernement de la coalition Alliance libérale-parti national.

Un professeur de littérature apprend lors d'un entretien avec le manager du département culture générale de l'université Carrefour-Auchan d'EuraLille que son poste ne sera pas renouvelé à la rentrée prochaine car l'entreprise doit se concentrer sur l'effort de guerre. A la recherche d'un peu de sérénité, il rencontre à Eura-Roubaix-Wattrelos, une jeune femme qui travaille à l'hôpitalSony-Hitachi dans le service réservé aux enfants de cadres cyberautistes. Qu'adviendra-t-il de ce couple atypique?

N'en déplaise à ses détracteurs, la plume de Jérôme Leroy excelle à nous montrer dans Une si douce apocalypse la monstruosité de notre présent comme l'indique la postface au travers de ses nouvelles de politique fiction à la croisée de l'anticipation et du fantastique, de la politique et de la poésie.

Autres textes de Jérôme Leroy chroniqués sur Muet comme un carpe diem
La grande môme
La minute prescrite pour l'assaut
Un été à Capone-les-bains
Comme dans un fauteuil Voltaire dans une bibliothèque en ruine
Le cimetière des plaisirs

rendez-vous rue de la monnaie
Rêves de cristal, Arques 2064
Départementales
La grâce efficace
Une si douce apocalypse
Bref rapport sur une fugitive beautée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Et bonne soirée.
Répondre
M


Salut Francis ! Sera-t-il assez grand pour faire des chaussures ce croco là !?? ;o)



J
quand la fiction frictione la réalité au point de la faire trembler
Répondre
M


Une fiction qui renvoie effectivement un reflet anamorphosé et donc inéluctablement imparfait mais si troublant car nous oblige à regarder la réalité en face pour vérifier ce qu'elle contient
réellement !