Maman est folle, téléfilm de Jean-Pierre Améris

Publié le par muet_comme_un_carpe_diem

bcb848ce492d735c644033a88ad52516.jpg
"Les livres sont faits pour explorer des moments de bascule, des gouttes d'eau qui font déborder le vase, des failles" Olivier Adam

Sélectionné pour le prix Goncourt, le prix Renaudot et le prix Médicis, Olivier Adam n'aura finalement décroché aucun des trois avec son splendide roman sur les sans-papiers de Calais A l'abri de rien dont je vous avais d'ores et déjà parlé sur Muet comme un carpe diem.

Est-ce parce qu'il a été adapté à l'écran dans un téléfilm de Jean-Pierre Améris Maman est folle qui doit être diffusé ce jeudi 22 novembre sur France 3 que le roman si sensible d'Olivier Adam a reçu le prix France Télévision ?

Toujours est-il que j'ai hâte de voir comment ce réalisateur qui avait d'ores et déjà adapté Poids léger  a réussi à mettre en image l'histoire de cette femme qui peu à peu va s'investir de plus en plus au côté des Sans-papiers kurdes au point d'en oublier sa famille. Le choix d'Isabelle Carré me ravit car depuis longtemps je trouve que cette actrice a une capacité à incarner des femmes sur le fil du rasoir comme dans le film Anna M.

A l'abri de rien, d'Olivier AdamPeu me chaut l'éterntel débat sur le fait de savoir s'il vaut mieux lire un livre ou regarder son adaptation à l'écran puisque de mon point de vue ce téléfilm permettra toujours d'amener un peu plus de personnes à se pencher sur la question du sort des réfugiés et des Sans-papiers en général.

J'aime beaucoup ce que dit à ce sujet le romancier dans une interview accordée au site ww.linternaute.com

Ce téléfilm a été primé lors du festival de la Rochelle le 15 septembre dernier (grand prix du jury, prix du meilleur scénario pour Jean-Pierre Améris et Olivier Adam, coup de coeur pour la meilleure fiction, prix du jury des jeunes du Conseil général de Charente maritime)

Olivier Adam est également l'auteur du roman Je vais bien, ne t’en fais pas, adapté au cinéma par Philippe Lioret avec  une interprétation surprenante de Kad  Mérad.

Publié dans Chronique de film

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V
Un passage pour te souhaiter un bon week end Christophe , vivement l'été pour les barbeucs !
Répondre
M
<br /> <br /> Bon week-end à toi aussi. Pour l'été il arriva en son temps, patience<br /> <br /> <br /> <br />
V
Bonsoir Christophe , je prend le temps ce week end d'aller chercher ce livre ,  passe un bon week end
Répondre
M
<br /> <br /> un week end où la pluie griffe comme dans le roman d'Olivier Adam<br /> <br /> <br /> <br />
V
Bonsoir Christophe , si quoi la voix de Fanny Ardant? !!!!!  bonne soirée a bientôt
Répondre
M
<br /> <br /> ;o)<br /> <br /> <br /> <br />
V
Bonjour Christophe , je pense encore a ton telefilm , il vas falloir que je me procure le livre pour voir , bon après midi
Répondre
M
<br /> <br /> C'est clair que ça nous change des mièvreries sans réflexion sociale. Le téléfilm est assez fidèle au roman mais omet forcément certains passages comme la jeunesse de Sylvie et les sorties<br /> insouciantes avec les Anglais ainsi que l'épisode de son licenciement de son poste de caissière qui viennent renforcer encore le trouble et les interrogations sur ce monde qui tourne sot que peut<br /> causer ce récit.<br /> <br /> <br /> <br />
Z
Et bien voilà ! j'attendais d'avoir vu le téléfilm pour mettre un commentaire (avisé..) et finalement, j'avais prévu d'aller à une conférence, donc, je ne l'ai pas vu, ce téléfilm, et je regrette bien, parce que la conférence était vraiment peu intéressante !
Répondre
M
<br /> <br /> Le téléfilm fera peut-être l'objet d'une rediffusion ou même d'une publication de dvd. A surveiller !<br /> <br /> <br /> <br />